Aujourd’hui, la pratique du vélo connaît un regain évident, comme moyen de lutter contre la pollution, tout en se maintenant en forme. Dans les grandes agglomérations, de plus en plus, on enfourche son vélo pour aller au boulot. Mais le vélo peut être aussi l’outil idéal pour découvrir les richesses de notre beau pays. En famille qui plus est puisque le vélo peut se pratiquer à tous âges, y compris par nos aînés qui (re)découvrent les joies du pédalage grâce au développement du Vélo à assistance électrique (VAE).

le développement de la pratique du vélo
la pratique du vélo se développe globalement, individuellement mais aussi en famille

Aller au boulot en vélo, la bonne idée

Vélotaf. Le mot est récent et traduit l’engouement de plus en plus important, surtout dans les grandes villes, pour le fait d’aller au boulot à vélo. Finis les embouteillages et le stress qui l’accompagne, adieu l’inconfort des transports en commun. En allant au boulot à vélo, vous gagnez en tranquillité d’esprit, vous voyez votre environnement autrement, et vous pratiquez une activité physique au quotidien, conforme aux recommandations de l’OMS.

aller au travail en vélo
la pratique du vélo c’est aussi aller au travail en bicyclette au quotidien

Forts de cette expérience réussie, nombreux sont ceux qui changent dès lors leurs habitudes et utilisent le vélo pour faire leurs courses à proximité ou emmener les enfants à l’école. Dans ce cas précis, la sécurité prime et il est obligatoire d’équiper son enfant de moins de 12 ans d’un casque, qu’il soit au guidon ou passager.

Alors, légitimement, on se pose la question : comment expliquer un tel engouement pour le vélo au quotidien ? Certes le vélo c’est bon pour la santé, c’est économique mais au-delà, c’est un excellent moyen de limiter la pollution atmosphérique de par l’absence d’émissions de gaz à effet de serre. Donc la conscience écologique pousse nombre de citoyens à enfourcher un vélo.
D’autant que les pouvoirs publics affichent depuis quelques années la volonté politique de développer la pratique du vélo urbain. Locations de vélo en libre-service, multiplication des aménagements cyclables, adaptation de la signalisation routière…sont autant de mesures pour faciliter la pratique du vélo. Sans oublier le Plan vélo du gouvernement qui vise à tripler la part modale du vélo dans les déplacements du quotidien d’ici 2024, en passant de 3 à 9 %.

Le vélo comme loisir familial

Au-delà des trajets domicile-boulot, le vélo est une activité qui réunit la famille au grand complet.

Faire du vélo en famille : la sécurité en point de mire

faire du vélo avec son bébé en famille
une belle ballade en vélo : les parents et les enfants portent naturellement leur casque pour plus de sécurité

Le vélo peut réunir la famille au grand complet. Le vélo à assistance électrique (VAE) permet ainsi d’inviter les grands-parents Et grâce aux remorques ou sièges vélo, même un bébé peut participer à la balade à vélo. A la condition de bien s’équiper. Comme en ville, le casque est obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans, qu’il soit au guidon de son propre vélo ou passager dans un siège vélo ou dans une remorque. Ce casque doit être choisi avec soin, obligatoirement être certifié de la norme CE EN1078, et équipé d’une mollette réglable pour le faire évoluer, d’une visière et d’une sous-mentonnière renforcée. Le casque vélo enfant doit être à la bonne taille. On en trouve aujourd’hui à partir de la taille 44.

Alors bien sur vous allez trouver un choix assez vaste de casque pour votre bébé lorsqu’il ira faire du vélo avec vous. Le casque vélo pour bébé est certes obligatoire mais surtout indispensable pour sa sécurité. Qu’il pédale ou qu’il soit sur le siège vélo ou dans une remorque, protéger la tête de votre bébé est tout aussi important. Vouas allez trouver des casques vélo pour votre bébé à partir de 9 mois cela correspond environ à la taille 44. Comment le choisir ? Dans un premier temps il faut qu’il réponde à la norme CE qui doit être bien mentionnée et garanti que le casque répond aux normes européennes de sécurité.

le casque vélo pour votre bébé est obligatoire
Le casque pour votre bébé en vélo est obligatoire pour sa sécurité et il pourra vous accompagner à partir de 9 mois

Ensuite le confort est à prendre en compte votre bébé doit être à l’aise lorsqu’il porte son casque en vélo, il ne doit pas être gêné. Il doit être confortable et bien tenir en place comme expliqué ici. Des sangles ajustables contribuent grandement à ce confort et sa fixation. Cela permet un réglage simple, évolutif et précis pour adapter facilement et assurer la tenue du casque au fur et à mesure de la croissance de votre enfant. Des aérations sont aussi à privilégier. Une fois que vous avez trouvé un casque sécuritaire et confortable pour votre bébé, le point essentiel est de bien choisir sa taille. Il vous faudra alors mesurer son tour de tête et choisir la taille appropriée. Votre bébé pourra vous accompagner en ballade à vélo pas avant 9 mois car il faut que son cou soit assez solide pour maintenir sa tête.

Pour faciliter le port du casque chez votre enfant, portez-le vous même. Ce n’est certes pas obligatoire mais conseillé pour la sécurité de tous.

Le vélo pour (re)découvrir notre territoire

Et si vous adoptiez le vélo pour découvrir les richesses patrimoniales et naturelles de notre beau pays en famille le temps d’une balade dominicale ou pendant quelques jours d’étape en étape ? Le vélo s’avère un excellent moyen de voir et de sentir les choses autrement, de partager une expérience familiale, d’aborder le patrimoine autrement. Là encore, l’aménagement des voies cyclables telles que les voies vertes, les chemins de halage le long des canaux, les voies ferrées désaffectées, les promenades littorales, les routes forestières…a considérablement boosté la pratique du vélo loisir en famille. Hors de sentiers battus, isolés de la circulation automobile, ces voies cyclables permettent d’être en sécurité.

Le vélo électrique pour limiter les efforts

En matière de vélo, il y a un progrès technologique qui a révolutionné la pratique : le VAE ou vélo à assistance électrique. Le marché du VAE augmente de presque 30 % chaque année et la filière espère atteindre le seuil du million de vélos électriques vendus en une année en France d’ici 2025.

le succès du vélo électrique ou VAE
le grand boom du vélo électrique est net en 2020

Comment expliquer une telle (r)évolution ? D’abord et avant tout parce que le vélo à assistance électrique rend le pédalage accessible à tous les âges et à toutes les conditions physiques. Même sans être « affûté », vous grimperez les côtes sans effort extrême. Ensuite parce que le VAE permet de couvrir des distances plus longues. Enfin parce que le vélo électrique a permis aux habitants des territoires ruraux ou péri-urbains d’adopter le vélotaf !

Aujourd’hui, les Français apprécient de plus en plus les vertus du vélo. Pour différentes raisons, écologiques, économiques ou plus sociologiques, ils grossissent les rangs de ceux qui ont le vélo dans le sang. Et on ne peut que s’en réjouir.